Pages

jeudi 17 novembre 2011

L'évolution des SSII est déjà en marche

ITR a publié un article sur la situation des SSII et leur évolution pour 2012

Comment cela se traduit dans une SSII de 30 personnes?

Après une lecture attentive de cette étude , il en ressort qu'une SSII comme Synergie Informatique bien que spécialisée sur le collaboratif doit se différencier par ses qualités "d'innovation" , "axées sur des usages", qui devront être perçues par ses interlocuteurs habituels (les DSI) mais aussi les directions métiers et les utilisateurs finaux.

Aussi Synergie Informatique a depuis le début de l'année 2011 anticipé cette évolution:
  • en se positionnant sur le Social Business 
  • en proposant de nouveaux services autour du SaaS et non des solutions
  • en misant sur un éco-système de partenaires spécialistes dans leur domaine (ip-label.newtest, Nextmodernity, Edifixio..)
  • en packageant des offres d'accompagnement au changement autour de projet de messagerie et de collaboration étendue dans le cloud
  • en parlant de gains de productivité  et d'efficacité, de diffusion et d'adhésion aux valeurs et à la culture de l'entreprise, d'intégration de nouvelles générations, de qualité de services (souplesse, réactivité), ...

Extrait de l'article :
"Les SSII vont rapidement devoir s’interroger sur leur positionnement, leur promesse de valeur et la façon de faire évoluer leur relation avec les donneurs d’ordres" souligne Ludovic Melot.

"Deux grands choix s’offrent à elles. Le premier est de lutter par les prix. Dans ce cas, c’est un modèle fondé sur l’industrialisation des process et la délocalisation de certaines activités qui devra être privilégié. La deuxième possibilité est de lutter par la différenciation. Le modèle adopté reposera alors sur la spécialisation, sur l’écoute des besoins de la clientèle, sur l’attractivité, etc".

A terme, cela implique de passer d’une logique « produits/services » à une logique « apporteur de solutions ».

La situation actuelle est compliquée pour les SSII. A peine deux ans après la claque de 2009 (leur chiffre d’affaires avait chuté de 4%), elles se retrouvent de nouveau confrontées à une dégradation de la conjoncture. Et d'après les prévisions des experts de Xerfi-Precepta, la croissance du marché des services informatiques ne devrait pas dépasser les 2 % l'an prochain.

Les SSII abordent cette nouvelle dégradation de la situation économique avec des marges de manoeuvre largement écornées par la crise de 2009. Elles vont donc devoir trouver des relais de croissance.
Et heureusement, il y en a : solutions de mobilité, outils de gestion des données, chantier de la migration vers Windows 7 (avec la disparition du support d’XP annoncée pour 2014), montée en puissance de la demande du secteur public, Cloud computing, etc.


Enregistrer un commentaire