Pages

mercredi 21 septembre 2011

Gmail à l’assaut de l’entreprise

Certes la présence du système de messagerie Gmail de Google est encore très modeste et évaluée à environ 1 %, mais les perspectives de développement sont tout à fait significatives. C’est ce qu’indique une étude du Gartner intitulée Google Gmail Emerges as a Significant Threat to Microsoft in the Enterprise qui révèle que Google possède avec Gmail la moitié du marché de la messagerie électronique en mode cloud

« La messagerie en mode cloud est encore très marginale dans le monde de l’entreprise,explique Matthew Cain, analyste du Gartner et auteur de l’étude, et peut être évaluée à 3 ou 4 % du marché. Toutefois, il devrait se développer assez rapidement pour atteindre 20 % en 2016 et 55% en 2020 ».

Pour le Gartner, Gmail de Google est la seule solution qui pourra prétendre à concurrencer la version Cloud d’Exchange 2010. Les applications GroupWise de Novell et Notes /Domino de Lotus sont en perte de vitesse, Cisco a jeté l’éponge et VMWare est en train de redéfinir sa stratégie vers l’entreprise avec Zimbra.

Voilà 5 ans que Google vise l’entreprise avec sa messagerie électronique Gmail. À son lancement en avril 2004, l’inscription nécessitait une invitation. Deux ans plus tard, la version bêta fut ouverte au public. Au début, la capacité de stockage offerte était de 1 Go, elle est aujourd’hui de 7,6 Go. Pour bénéficier d’un espace de stockage supérieur, les utilisateurs doivent alléger leur porte-monnaie : 5 dollars par an pour 20 Go à 4096 dollars par an pour 16 To. Depuis juillet 2009, le service n’a plus le statut de bêta.

 Le Gartner rappelle que Gmail n’est que la partie émergée et ne constitue qu’un élément la solution de bureautique et de travail collaboratif Google Apps. Ainsi, la plupart des entreprises achète Google Apps for email mais utilisent les services complémentaires qui font partie de la suite. De telle sorte que Google Apps n’est pas seulement une menace pour Microsoft Exchange, mais aussi pour les solutions telles que Lync IM/Conferencing Voice, Sharepoint et Office. Lorsque l’on connaît les revenus générés par la suite Office, on mesure les enjeux qui sont en cause.

  « Certes, les produits de Google sont largement orientés vers le grand public, mais Google a su montrer qu’il pouvait les adapter aux besoins des entreprises,rappelle Matthew Cain. D’ailleurs, Google peut faire état d’un portefeuille clients significatifs (voir tableau ci-dessous). « Les entretiens que nous avons conduits avec une douzaine de grandes entreprises montrent clairement Gmail constitue aujourd’hui une alternative à prendre en compte face aux solutions de Microsoft ».
 
 

 De son côté, Microsoft n’est pas resté inactif en préparant la transition vers le mode SaaS. Dans la foulée des annonces Office 365 du mois de juin, Microsoft a lancé une solution de messagerie en mode Saas basée sur Exchange 2010. Alors qu’Exchange avait été conçu comme un produit devant être installé sur les serveurs de l’entreprise, Microsoft va devoir faire la preuve qu’il est capable de proposer une solution Saas offrant un niveau fonctionnel aussi élevé que le produit on premise. N’a-t-il pas fallu pas moins d’une année et demie pour adapter Exchange 2010 au cloud ?

Une des grandes faiblesses de Google est évidemment l’absence d’un réseau de partenaires capables de répondre aux besoins des entreprises. « L’approche de Google d’attribuer les problèmes techniques à la malchance et à mettre en place un centre de support téléphonique seulement lorsque plus de 50 % des boîtes sont inopérantes est évidemment incompatible avec le monde de l’entreprise », poursuit Matthew Cain. 

Si Google bénéficie de nombreux atouts, il a encore à faire ses preuves dans de nombreux domaines : une démarche adaptée aux besoins des entreprises, un réseau de support efficace, une roadmap de produits fiable, une évolution contrôlée des interfaces utilisateurs, offrir une meilleure visibilité…

En guise de conclusion, l’analyste du Gartner propose quelques règles simples aux entreprises qui réfléchissent à la mise en place d’un nouveau système de messagerie et considèrent une solution en mode cloud :

- Une entreprise qui considère Gmail comme une solution possible doit vérifier que le mode cloud est adapté à ses besoins et à ses contraintes techniques ;
- La solution Gmail doit être intégrée à une stratégie collaborative et non conçu comme un produit stand alone ;
- Aujourd’hui, toute entreprise qui lance un projet de rénovation de son système de messagerie vers le cloud doit évidemment évaluer Gmail ;
- une communication soutenue, un effort au niveau de la formation et du support sont des éléments indispensables pour réussir la mise en œuvre de la solution et l’adoption des utilisateurs.



Source : http://www.infodsi.com/articles/123379/gmail-assaut-entreprise.html

Enregistrer un commentaire