Pages

jeudi 28 juillet 2011

Les réseaux sociaux progressent au détriment de l'e-mail

Article pertinent sur le changement à venir de la boite mail servant à la gestion de projet, base documentaire... poubelle au réseautage
De nouvelles pratiques dans l'entreprise... de l'accompagnement en perspective :-) 

Dans trois ans, un salarié sur cinq privilégiera les réseaux sociaux plutôt que le courrier électronique pour communiquer avec ses collègues. Les entreprises doivent anticiper ce changement.


L'émergence des réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn et Viadeo est accompagnée, en entreprise, par l'arrivée de jeunes collaborateurs de la génération Y, nés entre la fin des années 1970 et le milieu des années 1990. 
Ces nouveaux employés – qui ont toujours connus le web et les téléphones portables – vont bousculer les modes de communication entre collègues. "Dans le passé, les employés collaboraient via l'e-mail et des applications très structurées et rigides comme les intranets notamment. Désormais, les paradigmes sociaux sont en train de converger entre e-mail, messagerie instantanée et présence, créant de nouvelles formes de collaboration", explique Monica Basso, vice-présidente du cabinet Gartner.

Selon l'analyste, le courrier électronique restera encore largement dominant pendant au moins une décennie, mais 20 % des employés utiliseront les réseaux sociaux comme principal mode de communication dès 2014. D'ailleurs, après LinkedIn et Viadeo, Facebook vient d'annoncer Titan : une messagerie en ligne (webmail) permettant à ses 500 millions de membres de disposer gratuitement d'une adresse e-mail du type utilisateur@facebook.com. Le cabinet Gartner met donc en garde les entreprises qui n'anticiperaient pas ce changement. "Un environnement de travail collaboratif efficace n'émergera que si les entreprises anticipent l'arrivée des ces nouveaux canaux de communication et prennent le temps de trouver les schémas d'utilisation les plus efficaces", détaille Monica Basso.


Les principaux écueils pourraient venir de la résistance au changement des employés de la génération précédente, (la génération X) qui ne sont pas tous aussi férus de messagerie instantanée et autres réseaux sociaux que leurs rejetons. Comment ces deux générations de salariés vont-elles réussir à communiquer ? C'est tout l'enjeu. D'autant qu'au-delà d'outils conceptuellement très différents – courrier électronique asynchrone contre messagerie instantanée synchrone – les architectures techniques vont évoluer. Ainsi, plus de 10 % des messageries d'entreprises seront hébergées dans le nuage (cloud computing) dès 2012. Ce simple changement d'interface (client local vs webmail) pourrait déstabiliser plus d'un employé, surtout les grands voyageurs souvent déconnectés.


Dernier point soulevé par le Gartner : "La collaboration mobile va s'accroître pour toutes les catégories d'employés", prévient Monica Basso. Le courrier électronique va donc forcément évoluer en fonction de la connectivité croissante des smartphones, netbooks et autres tablettes numériques. Et une fusion entre messagerie instantanée, SMS, réseaux sociaux et courrier électronique semble inévitable à terme puisque les messages seront accessibles de partout, n'importe quand.

Enregistrer un commentaire