Pages

mercredi 19 février 2014

Une approche pragmatique pour aider les DSI à faire évoluer leur Système d'Information

A la lecture de l'excellent article de Sylvie Chauvin (Markess) sur channelbizz mettant en lumière la position ambiguë des DSI qui se retrouvent avec un système d'information vieillissant, semblable à un millefeuille technologique et des directions métiers et générales qui ont des usages opérationnels nouveaux et parlent de stratégie numérique, les consultants Alexis Blandin et Stéphanie Fabregad ( Synergie Informatique) ont souhaité réagir.

Le constat mis en avant par Sylvie Chauvin est valable à tous les étages de l'informatique : des fondations à la messagerie, à  la collaboration, l'ERP, CRM, l'analytique....

Les DSI ont engagé en 2014 des travaux de transformation de leur SI et partent à la recherche  des meilleures solutions.
Mais tous les éditeurs proposent des versions user-friendly, cloudifiée,  mobile, sociale ... ayant une palette de fonctionnalités toutes plus riches et flamboyantes

Alors comment choisir si toutes les solutions proposent les mêmes fonctionnalités à moyen terme?


L'heure est venue de faire des choix et les bons ! Et si on parlait du fameux à quoi ça sert ?

Synergie Informatique, dont le cœur de métier est le collaboratif (messageries, communautés, bases de connaissances, gestion de projet, RSE, mobilité...) conseille à ses clients cette approche pragmatique

Un conseil?
Avant de craquer pour une solution technologique, séduisante au prix avenant... demander un avis

Qui consulter?
Vos collaborateurs, vos partenaires et clients, vos citoyens... avec lesquels vous échangez et interagissez quotidiennement ... 

Sur quoi?
Quels sont leurs usages et leurs besoins de communication, de recherche et partage d'information, d'expertise, de suivi de demande.... et dans quel contexte!!! Et là ils vous parleront de leur métier, de leur poste de travail, de mobilité...

Pourquoi?
Pour identifier le ou les "cailloux" qui les gênent et les ralentissent dans la réalisation de leur activité quotidienne
Et d'un point de vue informatique, identifier les solutions en doublon et/ou non intégrée qui engendrent des ressaisies d'information, vieillissantes, non accessibles en mobilité....la liste peut être très longue !
Et ainsi éviter le dérapage vers "je connais mes utilisateurs", "je sais comment ils travaillent"... 

Quels sont les gains de ce type d'approche?
Répertorier les usages existants dans des contextes métier et inter-relationnel
Identifier les symptômes de non-circulation de l'information, de non collaboration, de manque d'innovation...qui peuvent être d'ordre organisationnel, technique, humain
Mesurer quantitativement et qualitativement 
Détecter des pratiques positives et enrichissantes 
Avoir une vision de l'évolution des usages et des attentes utilisateurs 

Comment choisir sa solution?
Mettre en place une grille de critères mesurables
Tester sur des cas d'usages réels les solutions et les réponses fonctionnelles qu'elles apportent aux utilisateurs
Mesurer quantitativement et qualitativement (avant/après)
Et  traiter "au fur et à mesure" les problématiques, les usages... d'un service, puis d'un métier...et comme le Petit Poucet semer des cailloux, marqueur de succès, dans toute l'entreprise

Le plus de cette approche basée sur l'expérience
Faire et faire savoir ce que vous faites, quels sont les succès et les embûches

Sans parler de technologie
Et ne jamais parler de la solution technologique bardée de fonctionnalités qui a permis cette transformation dans l'entreprise 


Alors prêt pour le challenge!!!


Enregistrer un commentaire